La Coubre (2)

Pays : France Région : Charente-Maritime
Phare actif.


Caractéristiques générales (*):
Situation : La Tremblade.
Latitude / Longitude : 45º41’48'' N - 01º14’00'' W
Monument classé : oui, 15 avril 2011.
Gardienné : non.
Visitable : oui.
NGA / Admiralty : 1476 / D 1290.
Construction (*):
Année de construction : 1905.
Matériaux : béton.
Architecte : Alexandre et Modelsky.
Entrepreneur : -
Couleur : blanche, sommet rouge.
Hauteur : 65 m.
Forme : cylindrique, type
Nombre d'étages : -
Nombre de marches : 300.
Habitation : oui.
Eclairage (*):
Optique : tournante avec 5 panneaux et une focale de 50 cm et feu auxiliaire fixe.
Lampe : halogène et Led (aux).
Puissance : 250 W et 90 W (aux).
Code : Fl.(2)W. - période 10s et. QR (aux).
Couleur : blanche et rouge (auxilliaire).
Visibilité : 28 milles et 10 milles (auxilliaire).
Hauteur de la lampe : 58.50 m.
Hauteur sur mer : 64 m et 42 m (aux).
Premier éclairage : 1 octobre 1905.
Electrification : 1 octobre 1905.
Automatisation : 2000.
Désactivé : -
(*) Les informations contenues dans ce tableau ne peuvent pas être utilisées pour la navigation. Lire l'avis en bas de la page d'accueil.
Un agrandissement de chaque photo est possible par un click de souris.

Un peu d'histoire.

Le phare construit à cet emplacement en 1895 devait durer. Mais la mer ronge la côte inlassablement. En 5 ans, elle s'est rapprochée de 1 km .... .
Un rapport de 1900 indique : « Le phare est implanté à 300 m environ de la côte. Actuellement les bâtiments ne sont plus qu'à 60 m de la crête ébouleuse de la dune. S'il n'y a pas lieu de prendre dès maintenant une décision sur un autre emplacement pour le phare de la Coubre, il nous paraît urgent de prendre des mesures de protection immédiate par des projets de digue, de brises-lame et d'épis ».

La construction d'un nouveau phare est urgente. Il est identique au précédent et sa construction débute en janvier 1905. Pour gagner du temps, il est réalisé en béton et placé cette fois à 2 km du rivage.
L'intérieur contient un escalier métallique à vis et il est décoré d'opalines bleues. Le phare est mis en service le 25 juillet de la même année.
Deux logements, une salle des machines et des magasins complètent l'ensemble.
Une particularité de ce phare est le feu auxiliaire (appelée la Barbette). Il est placé dans une chambre en encorbellement située à mi hauteur et contient un feu de direction rouge. Il permet le passage dans la Grande Passe de l'Ouest et ainsi d'éviter les hauts fonds.
L’optique actuelle est composée de 4 lentilles groupées par 2. Sa rotation se fait dans le sens anti-horlogique.
Le feu auxilliaire est équipée d’une Led rouge.

Le phare précédent s'écroule dans la nuit du 20 au 21 mars 1907.
La situation de ce dernier phare est critique car il ne se trouve plus qu'à 250 m de la mer. Le rapport de 1900 est toujours d’actualité !

Une page est dédiée aux photos de l’optique.


Visites

Le phare est accessible et il se visite. Un écomusée est ouvert au pied du phare.
Pour les heures et tarifs : voir sur ce site.