Faraman

Pays : France Région : Bouches du Rhone
Phare actuel.


Caractéristiques générales (*):
Situation : étang de Faraman
Latitude / Longitude : 43°21’17'' N - 04°41’14'' E.
Monument classé : inscription le 21 juin 2012.
Gardienné : non.
Visitable : non.
NGA / Admiralty : 6356 / E0600
Construction (*):
Année de construction : 1830, 1840 et 1892.
Matériaux : maçonnerie lisse.
Architecte : -
Entrepreneur : -
Couleur : blanche, bandes noires.
Hauteur : 43, 30 m.
Forme : tour cylindrique avec base tronconique.
Nombre d'étages : -
Nombre de marches : 210.
Habitation : oui.
Eclairage (*):
Optique : 0.70m de focale à 4 panneaux au ¼.
Lampe : halogène.
Puissance : 650 W.
Code : Fl.(2)W. - période 10s.
Couleur : blanche.
Visibilité : 23 milles marins (42 km).
Hauteur de la lampe : 38, 70 m.
Hauteur sur mer : 41 m.
Premier éclairage : 3 avril 1892.
Electrification : 13 octobre 1972.
Automatisation : 1999.
Désactivé : -
(*) Les informations contenues dans ce tableau ne peuvent pas être utilisées pour la navigation. Lire l'avis en bas de la page d'accueil.
Un agrandissement de chaque photo est possible par un click de souris.

Un peu d'histoire.

Plusieurs phares ont signalé cette partie sud de la Camargue.
Le premier feu date de 1830. C’est une simple tour en bois de 15 m de haut.
Le second est une tour cylindrique de 36,50 m. En 1840, le feu fixe blanc de premier ordre se trouve à 420 m de la mer. Mais celle-ci monte et, en 1864, il ne se trouve plus qu’à 190 m. Il est finalement détruit en 1892 par l’avancée de la mer.

C’est durant cette année qu’un troisième phare est construit à 1200 m en arrière de celui-ci.
Il a une hauteur de 43,30 m. La maçonnerie est peinte en blanc avec 6 bandes noires.
Une optique d’une focale de 0,70 m avec 4 panneaux est installée.
Le combustible est de l’huile végétale, puis en 1875 de l’huile minérale. Enfin, en 1892, de la vapeur de pétrole.

Il est endommagé en 1944, il est remis en état entre 1947 et 1950.
Il est équipé d’un aérogénérateur en 1972.
Son automatisation arrive en 1999, le dernier gardien quitte le phare en 2004.


Visites

Le phare est accessible mais dans une zone privée. Il ne se visite pas.