Palmyre (1)

Pays : France Région : Charente-Maritime
Phare détruit.


Caractéristiques générales (*):
Situation : Saint-Palais-sur-Mer
Latitude / Longitude : 45°39’43'' N - 01°07’14'' E
Monument classé : -
Gardienné : -
Visitable : -
NGA / Admiralty : ../..
Construction (*):
Année de construction : 1865 à 1870.
Matériaux : charpente métallique.
Architecte : Lecointre.
Entrepreneur : Société des Forges.
Couleur : -
Hauteur : 30 m.
Forme : tripode.
Nombre d'étages : -
Nombre de marches : -
Habitation : non.
Eclairage (*):
Optique : -
Lampe : -
Puissance : -
Code : -
Couleur : -
Visibilité : -
Hauteur de la lampe : -
Hauteur sur mer : -
Premier éclairage : 1 septembre 1870.
Electrification : 1881.
Automatisation : -
Désactivé : oui, le 16 décembre 1895.
(*) Les informations contenues dans ce tableau ne peuvent pas être utilisées pour la navigation. Lire l'avis en bas de la page d'accueil.
Un agrandissement de chaque photo est possible par un click de souris.

Un peu d'histoire.

La navigation à l’embouchure de la Gironde n’est pas simple à gérer. Les bancs de sables se déplacent rapidement. Des mats sont disposés puis déplacés. La position du phare de Pontillac, allumé en 1836, ne convient plus.
Il est éteint dés la mise en service du phare de Palmyre.

Cette période voit le jour d’une réalisation de Gustave Eiffel, le phare métallique. La construction est faite en atelier et le montage est rapide et sur place.
De plus, l’idée est de pouvoir le déplacer plus facilement. Ce qui est beaucoup plus difficile et plus couteux qu’un phare en pierres.

Comme il y avait urgence pour le phare de Richard, une commande est passée pour la fourniture et le montage de deux phares identiques. L’un sur le site de Richard, l’autre à Palmyre. La construction du premier phare a été réalisé entre 1865 et 1870.

La construction consiste à un tube central de 30 m de hauteur tenu en équilibre par 3 jambes.
Ils sont inaugurés le même jour, le1 septembre 1870. Le feu est fixe.
Il est électrifié en 1881 puis éteint le 16 décembre 1895 après la mise en service du phare de la Coubre.
Il finira dynamité en septembre 1944.


Visites

Il ne reste rien du phare.
La localisation donnée est celle du second phare.