Terre-Negre

Pays : France Région : Charente-Maritime
Phare actif.


Caractéristiques générales (*):
Situation : Rue du Brick, Saint-Palais-sur-Mer.
Latitude / Longitude : 45°38’46'' N - 01°06’23'' W
Monument classé : inscrit le 15 avril 2011.
Gardienné : non.
Visitable : non.
NGA / Admiralty : 1492 / D1294.10
Construction (*):
Année de construction : 1773 ou 1778, 1838.
Matériaux : -
Architecte : -
Entrepreneur : -
Couleur : rouge et blanche.
Hauteur : 27 m.
Forme : cylindrique.
Nombre d'étages : -
Nombre de marches : 143.
Habitation : oui.
Eclairage (*):
Optique : 1/2 horizon, focale 25 cm.
Lampe : halogène.
Puissance : 650W.
Code : Oc.(3)W.R.G. - période 12 s.
Couleur : blanche, rouge et verte.
Visibilité : 14 (W) et 11 (R et G) milles.
Hauteur de la lampe : 27 m.
Hauteur sur mer : 39 m.
Premier éclairage : 15 octobre 1838.
Electrification : 1939.
Automatisation : -
Désactivé : -
(*) Les informations contenues dans ce tableau ne peuvent pas être utilisées pour la navigation. Lire l'avis en bas de la page d'accueil.
Un agrandissement de chaque photo est possible par un click de souris.

Un peu d'histoire.

L’histoire de ce phare n’est pas simple à écrire. Les informations que l’on trouve sur le Net ne sont pas claires.
Ce qui est certain c’est qu’il y a eu deux phares à cet endroit. Mais … ?

En 1763, il est décidé de construire un amer à l’endroit du phare actuel.
La construction d’une tour est réalisée entre 1770 et 1773 (ou 1775 à 1778). Elle est alignée avec le clocher de Saint Palais. Sa hauteur est de 25 m.

Cette tour est jugée peu visible, elle est réhaussée (en 1807 ?) à 26,60 mètres de haut.
Le 15 octobre 1838, un premier feu blanc fixe est allumé dans une baraque en bois placé au sommet. Sa focale est de 0,15 m.
Le gardien est logé dans une maison construite à sa base.
Cette optique est remplacée en 1856 par « un feu fixe blanc de 4e ordre de petit modèle dioptrique avec secteur renforcé 5ème ordre catoptrique ».
L’optique est encore changée trois fois, en 1899, 1904 et en 1947.
Le combustible utilisé suit le même schéma que les autres phares. Huile végétale à la mise en service, huile minérale à partir de 1875, passage à la vapeur de pétrole en 1904 jusque son électrification en1939.

Le feu sera chaque fois à 3 occultations toutes les 12 secondes avec des secteurs blancs, rouges et verts.

Le phare a été endommagé en mai 1945 et il est remis en service en mars 1947.


Visites

Le phare est accessible mais il ne se visite pas.