Aix (Ile d')

Pays : France Région : Charente-Maritime
Phares actifs.


Caractéristiques générales (*):
Situation : côte ouest de l'île d'Aix.
Latitude / Longitude : 46°00’36'' N - 001°10’40'' W
Monument classé : inscrit le 15/04/2011.
Gardienné : non.
Visitable : non.
NGA / Admiralty : 1384 / D 1256
Construction (*):
Année de construction : 1821 - 1841.
Matériaux : maçonnerie.
Architecte : -
Entrepreneur : -
Couleur : tours blanches et sommets rouges.
Hauteur : 17m.
Forme : tours cylindriques.
Nombre d'étages : -
Nombre de marches : -
Habitation : non.
Eclairage (*):
Optique : -
Lampe : halogène.
Puissance : 70 W.
Code : Fl.WR - période 5 s.
Couleur : secteurs blancs et rouges.
Visibilité : 22 (W) et 18 (R) milles.
Hauteur de la lampe : 17 m.
Hauteur sur mer : 24 m.
Premier éclairage : 1821 - 1841.
Electrification : 1950.
Automatisation : 1975.
Désactivé : -
(*) Les informations contenues dans ce tableau ne peuvent pas être utilisées pour la navigation. Lire l'avis en bas de la page d'accueil.
Un agrandissement de chaque photo est possible par un click de souris.

Un peu d'histoire.

L'île d'Aix, par sa position, protège la rade qui mène à la Charente et au port de Rochefort.
La navigation n'étant pas aisée, il est décidé de construire un amer. En août 1821, une tour amer est installée sur le fort de la Marine érigé par Vauban. Il s'agit d'une tourelle de 14 mètres. Vingt ans plus tard, en 1841, cette tourelle sera équipée d'un feu à huile. C'est un feu blanc fixe.
En 1889, le feu fixe est remplacé par un feu tournant. La fréquence sera de 1 éclat toutes les 5 secondes. Mais, comme la navigation reste difficile à cause de nombreux rochers dans le pertuis d'Antioche, on place une seconde tourelle à 20 mètres de la première. Elle est surmontée d'un écran rouge. La première tourelle est équipée d'un feu à secteur rouge. L'ensemble des deux tourelles et du secteur rouge permet de délimiter avec précision la pointe de Chassiron et le rocher d'Antioche.
En 1906, l'huile sera remplacée par la vapeur de pétrole.
Le système de rotation de l'optique est amélioré en placant celle-ci sur une cuve à mercure.
En octobre 1965, les sommets des deux tours sont peints en rouge.
Après l'électrification, l'automatisation sera fonctionnelle en 1975.
En 2009, une fissure est observée sur la tour porte feu. Elle est située à 2 m du sol. La tour bouge sous les coups de vent et la pierre s’effrite. Le poids de la cuve n'arrange rien. Le feu ne serait plus opérationnel et provisoirement placé sur la seconde tour.
Différents projets de consolidation ont été examinés. La solution retenue serait la pose de 16 tirants du haut vers le bas après avoir retiré la lanterne. Le Service des Phares et Balises ne sait pas subvenir à la totalité des travaux (300.000 €). Une association a été créée pour réunir les fonds. Les informations sont sur le site de l’Ile d’Aix.
Finalement c'est bien les Phares et Balises qui effectuent les travaux. L'optique est remplacée par un système plus léger ne nécessitant plus la cuve à mercure.

Une page est dédiée aux photos de l’optique.


Visites

Le site est accessible au public mais les tours ne se visitent pas.