Phare sélectionné.





Les Sentinelles des Mers

Par Guy Detienne


Ile de Skye. Ecosse

L’île de Skye fait partie des Hébrides. Ce sont les îles situées au nord ouest de l’Ecosse.
Cette île peut être visualisée ici.

Carte de la région.




Un peu d'histoire.
L’île de Skye est la plus proche de l’Ecosse et la seconde plus grande. Jusqu’en 1995, l’accès à l’île n’était possible que par deux lignes de ferry. Depuis cette date, un pont a été construit et relie l’île à l’Ecosse.

Le balisage de l’île de Skye a été rendu nécessaire pour deux raisons.
La première pour faciliter le passage des navires entre le Hébrides intérieures et extérieures. Pour cela les phares de Nest Point (1909), de Waternish Point (1924) et de Eilean Trodday (1908) furent construits.
La seconde raison est le balisage du passage entre l’île et l’Ecosse. Les phares suivants furent construits à cette fin: phare de l’île de Rona (1857), phare de Eyre Point, phare de Eilan Bag, phare de Point of Sleet, phare de Ornsay (1857), phare de Eilan Ban (1857) et le phare de Sandaig Island (1910).

Les phares écossais et de l’île de Man sont sous la responsabilité de la Northern Lighthouse Board (NLB). Ce «bureau des phares du nord» fut créé en 1786. Son but était de surveiller la construction des premiers phares écossais. Actuellement, ils entretiennent 207 phares, 162 bouées et 31 balises.

L’histoire des phares écossais se résume en un seul nom de famille : Stevenson.
Plus de la moitié des 212 phares écossais ont été construits en 150 ans par les 3 générations Stevenson.
Vous trouverez ici une page concernant les réalisations de la famille Stevenson.


Voici les 3 phares de cette région présentés ici :

Eilan Ban (Loch Alsh.)
Neist Point (Neist Point.)
Ornsay (Sleet of Sound.)

Neist Point .

Eilean Bàn.

Ornsay.