Les NEWS du site
Intérieur de phare: les Roches-Douvres.
12-Nov-2020

La galerie des bustes.
8-Nov-2020

Les bateaux en bouteilles par Richard Cummins.
2-Nov-2020

Porz Don
23-Jan-2021
Mise à jour du phare

Port Blanc
23-Jan-2021
Mise à jour du phare

Nantouar
22-Jan-2021
Mise à jour du phare

Kerprigent
22-Jan-2021
Mise à jour du phare

Coat Mer Amont
22-Jan-2021
Mise à jour du phare

Bodic
22-Jan-2021
Mise à jour du phare

Triagoz
21-Jan-2021
Ajout d'un nouveau phare

Beg Leger
21-Jan-2021
Ajout d'un nouveau phare

Kerjean
13-Jan-2021
Mise à jour du phare

Croix (Armor)
13-Jan-2021
Ajout d'un nouveau phare



Les Sentinelles des Mers

Par Guy Detienne


Lanvaon
Pays : France Région : Finistère Nord
Phare actif.
Situation.
Plouguerneau

Caractéristiques du phare.
Caractéristiques générales (*):
Situation : Plouguerneau
Latitude / Longitude : 48°36’36'' N - 04°32’08'' W
Monument classé : -
Gardienné : non.
Visitable : non (lire plus bas).
NGA / Admiralty : 114-7708 / A1826.1
Construction (*):
Année de construction : 1868.
Matériaux : moellons et granit de Kersanton.
Architecte : Alfred Cahen.
Entrepreneur : entreprise Martin de Landerneau.
Couleur : blanche, sommet rouge.
Hauteur : 27 m.
Forme : tour carrée.
Nombre d'étages : 6 niveaux.
Nombre de marches : 98.
Habitation : oui.
Eclairage (*):
Optique : direction en verre moulé, focale 0,10 m.
Lampe : Led.
Puissance : 2.8 W.
Code : Q.W.
Couleur : blanche.
Visibilité : 12 milles.
Hauteur de la lampe : 25 m.
Hauteur sur mer : 55 m.
Premier éclairage : 15 novembre 1868.
Electrification : 1960.
Automatisation : 1991.
Désactivé : -

(*) Les informations contenues dans ce tableau ne peuvent pas être utilisées pour la navigation. Lire l'avis en bas de la page d'accueil.

Un peu d'histoire.
L’entrée dans l’Aber-Wrac'h et son port a besoin de repères. Un premier alignement est réalisé par la construction du phare de l’île Wrac’h en 1845. Il est aligné avec le feu situé dans le clocher de l’église de Plouguerneau. Mais l’église est trop loin de la côte (5.200 m) et donc pas assez visible.

La construction d’un autre feu s’impose. Le lieu choisi est la colline de Lanvaon. Une tour carrée de 27 m de haut en moellons et granit de Kersanton est construite. Le feu est maintenant à 3.000 m du feu antérieur.
Il est mis en service en 1868. Le feu est fixe et rouge, il est alimenté à l’huile végétale. Son alimentation passera successivement à l’huile minérale (1875), la vapeur de pétrole (1934) puis à l’électricité en 1960. Il aura alors un feu directionnel scintillant blanc.
Pour être mieux visible de jour, le sommet de la tour est peint en rouge en 1986.
Il est automatisé en 1991. C’est aussi le départ du dernier gardien.

En 2015 l’association Lanvaon s’efforce de financer sa restauration.
Un grand coup de pouce est donné par l’association Lanvaon .
Cette page décrit les activités et elle montre les travaux réalisés.
Ils obtiennent une autorisation d’occupation. Ils animent le phare en été et ils remettent l’intérieur en état. Le but est d’ouvrir au public dès l’été 2022.

Aujourd’hui (décembre 2020), la porte d’entrée en chêne a été remplacée selon les plans d’origine, idem pour toutes les 10 fenêtres.
L’escalier à l’anglaise à demi-onglets, entièrement chevillé et fabriqué avec du chêne Français acheté avec l’Office National des Forêts et débité à Guiclan est en cours de travaux. Cette refabrication représente à elle seule dix mois de travail.

Visites.
Le phare est accessible.
Un agrandissement de chaque photo est possible par un click de souris.