Les NEWS du site
Archipel Excursions, les phares d'Iroise ...
1-Aug-2018

Nouvelle région : les Acores.
26-Jun-2018

Nouveaux marque-pages : Pays de Galle.
8-Jun-2018

Ponta do Arnel
21-Jul-2018
Ajout d'un nouveau phare

Farol da Ferraria
21-Jul-2018
Ajout d'un nouveau phare

Ile Vierge (2)
18-Jul-2018
Mise à jour du phare

Ile Vierge (1)
18-Jul-2018
Mise à jour du phare

Farol de Santa Clara
5-Jul-2018
Ajout d'un nouveau phare

Farol da Ponta da Garça
4-Jul-2018
Ajout d'un nouveau phare

Ponta do Cintrao
26-Jun-2018
Ajout d'un nouveau phare

Stiff
12-May-2018
Ajout d'un nouveau phare

Kereon
1-May-2018
Ajout d'un nouveau phare

La Jument
14-Apr-2018
Ajout d'un nouveau phare



Les Sentinelles des Mers

Par Guy Detienne


Cap Frehel (2)
Pays : France Région : Cote d Emeraude
Troisième phare.
Situation.
Ce phare est construit à côté de la tour Garangeau.

Caractéristiques du phare.
Caractéristiques générales (*):
Situation : Plévenon - Frehel.
Latitude / Longitude : 48°41' 03
Monument classé : oui, en 2011.
Gardienné : -
Visitable : -
NGA / Admiralty : _-_/_-_
Construction (*):
Année de construction : 1845 -1847.
Matériaux : pierres de taille.
Architecte : Léonce Raynaud.
Entrepreneur : Boucher Maiquin.
Couleur : pierre.
Hauteur : 22 m.
Forme : tour carrée centrée à un bâtiment.
Nombre d'étages : -
Nombre de marches : -
Habitation : oui.
Eclairage (*):
Optique : 1º ordre.
Lampe : halogène.
Puissance : 1000 W.
Couleur : blanche.
Visibilité : 29 milles.
Code : 2 éclats toutes les 10 sec.
Hauteur de la lampe : -
Hauteur sur mer : 79 m.
Premier éclairage : 1847.
Electrification : -
Automatisation : -

(*) Les informations contenues dans ce tableau ne peuvent pas être utilisées pour la navigation.

Un peu d'histoire.
Le troisième phare sera donc construit et allumé en mai 1847. Il s'agit d'une tour octogonale de 22 m centrée sur un bâtiment servant de magasins et de logements pour les gardiens. Ce phare de 1º ordre, émet 1 éclat toutes les 30 secondes et a une portée de 25 milles.
C'est en raison du prix élevé du combustible (voir phare des Baleines) que l'on souhaitera l'électrifier. En 1886, on décide de la construction d'un nouveau bâtiment pouvant contenir les machines. Mais la construction va trainer et sera abandonnée car les budgets vont manquer. C'est en 1875 que l'éclairage se fera à l'huile minérale.
En 1903, le phare disposera de deux éclats blancs toutes les 10 secondes. A la fin de la seconde guerre, le 11 août 1944, le phare est dynamité.
La tour Garangeau portera un feu provisoire durant la construction du nouveau phare.
La carte postale est de Klaus Huelse. Vous pouvez voir son site : ici.
Ci-dessous, deux photos représentent la tour contenant la corne de brume. Cette tour doit dater de la même période, mais sans certitude.
L’historique complet des phares du cap Fréhel est disponible ici.

Visites.
Un agrandissement de chaque photo est possible par un click de souris.