Les NEWS du site
Nouvelle région : les Acores.
26-Jun-2018

Nouveaux marque-pages : Pays de Galle.
8-Jun-2018

Interieur phare : Goulphar.
21-May-2018

Ponta do Arnel
21-Jul-2018
Ajout d'un nouveau phare

Farol da Ferraria
21-Jul-2018
Ajout d'un nouveau phare

Ile Vierge (2)
18-Jul-2018
Mise à jour du phare

Ile Vierge (1)
18-Jul-2018
Mise à jour du phare

Farol de Santa Clara
5-Jul-2018
Ajout d'un nouveau phare

Farol da Ponta da Garça
4-Jul-2018
Ajout d'un nouveau phare

Ponta do Cintrao
26-Jun-2018
Ajout d'un nouveau phare

Stiff
12-May-2018
Ajout d'un nouveau phare

Kereon
1-May-2018
Ajout d'un nouveau phare

La Jument
14-Apr-2018
Ajout d'un nouveau phare



Les Sentinelles des Mers

Par Guy Detienne


Stiff
Pays : France Région : Finistère Nord
Phare actuel.
Situation.
Ouessant

Caractéristiques du phare.
Caractéristiques générales (*):
Situation : Ouessant
Latitude / Longitude : 48°28’28'' N - 05°03’024'' W
Monument classé : Oui, depuis le 12 juillet 2011.
Gardienné : non.
Visitable : oui.
NGA / Admiralty : 113-0016 / A 1842
Construction (*):
Année de construction : 1695.
Matériaux : -
Architecte : Molard.
Entrepreneur : -
Couleur : blanche.
Hauteur : 32,4 m.
Forme : double tour tronconique.
Nombre d'étages : -
Nombre de marches : 104.
Habitation : oui.
Eclairage (*):
Optique : quatre panneaux, focale 0,7 m.
Lampe : halogène.
Puissance : 1000 W.
Couleur : rouge.
Visibilité : 22 milles.
Code : Fl.(2)R. - période 20s.
Hauteur de la lampe : 28, 20 m.
Hauteur sur mer : 91,8 m.
Premier éclairage : novembre 1699.
Electrification : 1957.
Automatisation : 1993.

(*) Les informations contenues dans ce tableau ne peuvent pas être utilisées pour la navigation.

Un peu d'histoire.
Depuis le XIII° siècle, l'approche de la flotte anglaise est surveillée depuis Ouessant.
Comme le port de Brest manque de protection, deux fanaux doivent être construits. Un à l'ouest et un à l'est de l'île. Vauban décide la construction d'un fanal au lieu-dit «Tombeau de Béhault», soit à l'est. Il est mis en service en 1699.
Ce phare est constitué de deux tours tronconiques accolées. La première tour contient l'escalier et la seconde les logements et le magasin.
Il fonctionne au bois et au charbon. Les gardiens sont vite confrontés aux ravitaillements. Il ne sera allumé que durant les mois d'hivers. En 1717, il doit être restauré. Il restera donc éteint.
La première amélioration arrive en 1780. La tour est rehaussée et on y place une lanterne. Le feu est constitué de réflecteurs sphériques et de mèches alimentées par de l'huile végétales.
La seconde amélioration est faite en 1831. Une optique de Fresnel prend place dans la lanterne. Cette optique est montée sur une cuve à mercure. Il présentera des éclats longs toutes les 30 secondes suivant le plan d'éclairage de 1825.
Plus tard, deux bâtiments sont construits pour abriter les gardiens.
Il est électrifié en 1957 et automatisé en 1993.
Comme pour les autres phares, la disparition des gardiens va se faire sentir. Le manque d'aération et d'entretien va lentement dégrader l'intérieur.
Heureusement pour lui, il est inscrit au titre des Monuments historiques en juin 2006. En 2011, un arrêté est pris pour la protéger.
- Les travaux commencent en 2013 et il est ouvert au public en juin 2014.
Il est le 7° phare construit en France et il reste le second plus vieux encore en service.

Visites.
Le phare est accessible et il se visite.

Pour les heures et tarifs des visites, voir sur le site. .

Une page regroupant de nombreuses photos de ce phare, intérieures et extérieures, est disponible ici .
Un agrandissement de chaque photo est possible par un click de souris.