Les NEWS du site
Timbres australiens
14-Feb-2020

Nouvelle région : les Bouches du Rhône
30-Jan-2020

Nouvelle région : le Languedoc-Roussillon
28-Jan-2020

Espiguette (l')
23-Feb-2020
Ajout d'un nouveau phare

Grau du Roi
21-Feb-2020
Ajout d'un nouveau phare

Collioure
20-Feb-2020
Ajout d'un nouveau phare

Mole Saint Louis
16-Feb-2020
Ajout d'un nouveau phare

Mont Saint Clair
15-Feb-2020
Ajout d'un nouveau phare

Onglous
14-Feb-2020
Ajout d'un nouveau phare

Fort de Brescou
12-Feb-2020
Ajout d'un nouveau phare

Port la Nouvelle
10-Feb-2020
Ajout d'un nouveau phare

Cap Leucate
8-Feb-2020
Ajout d'un nouveau phare

Port Vendres - Fanal
5-Feb-2020
Ajout d'un nouveau phare



Les Sentinelles des Mers

Par Guy Detienne


Carteret
Pays : France Région : Cotentin
Phare actuel.
Situation.
Le phare est situé sur la falaise du cap de Carteret, à 2 km à l'ouest de Barneville - Carteret.

Caractéristiques du phare.
Caractéristiques générales (*):
Situation : Barneville - Carteret.
Latitude / Longitude : 49º22’27'' N - 001º48’26'' W
Monument classé : non.
Gardienné : non.
Visitable : non.
NGA / Admiralty : 8080 / A 1638.
Construction (*):
Année de construction : 1837 - 1839.
Matériaux : pierres apparentes.
Architecte : Léonce Reynaud.
Entrepreneur : Le Mire.
Couleur : granit.
Hauteur : 18.30 m.
Forme : maison phare.
Nombre d'étages : -
Nombre de marches : -
Habitation : oui.
Eclairage (*):
Optique : Fresnel - 2º ordre.
Lampe : halogène.
Puissance : 650 w.
Couleur : blanche.
Visibilité : 27 milles.
Code : Fl.(2+1)W. - période 15s.
Hauteur de la lampe : 15 m.
Hauteur sur mer : 91.25 m.
Premier éclairage : 1 juillet 1839.
Electrification : 1937.
Automatisation : 1976.

(*) Les informations contenues dans ce tableau ne peuvent pas être utilisées pour la navigation.

Un peu d'histoire.
Le phare de Carteret a été mis en service le 1 juillet 1839. Sa construction avait débuté en 1837. Il répondait aux recommandations sur l'éclairage des côtes décidées en 1825. Il fallait un phare de jalonnement entre les phares de la Hague et de Granville. Les navires reliant Granville et Cherbourg avaient des difficultés pour trouver le passage entre les écueils et les îles anglo normandes.
A l'origine ce phare comprenait un logement pour le gardien. C'est en 1860 que deux petites maisons ont été ajoutées de chaque côté de l'édifice pour héberger les gardiens et leurs familles. Un sémaphore fut construit à ses côtés quelques années plus tard. Lors de la seconde guerre, le phare et le sémaphore, occupés par les allemands, furent bombardés le 28 avril 1944 par les alliés. Il fut rénové et réduit à sa taille actuelle.

Visites.
Le phare est accessible.
Information de juillet 2016 : visites guidées le mardi, mercredi et jeudi. Inscriptions au 02 33 04 90 58.
Un agrandissement de chaque photo est possible par un click de souris.