Les NEWS du site
Intérieur de phare: les Roches-Douvres.
12-Nov-2020

La galerie des bustes.
8-Nov-2020

Les bateaux en bouteilles par Richard Cummins.
2-Nov-2020

Porz Don
23-Jan-2021
Mise à jour du phare

Port Blanc
23-Jan-2021
Mise à jour du phare

Nantouar
22-Jan-2021
Mise à jour du phare

Kerprigent
22-Jan-2021
Mise à jour du phare

Coat Mer Amont
22-Jan-2021
Mise à jour du phare

Bodic
22-Jan-2021
Mise à jour du phare

Triagoz
21-Jan-2021
Ajout d'un nouveau phare

Beg Leger
21-Jan-2021
Ajout d'un nouveau phare

Kerjean
13-Jan-2021
Mise à jour du phare

Croix (Armor)
13-Jan-2021
Ajout d'un nouveau phare


Les Sentinelles des Mers

Par Guy Detienne


Documentaire : “Un feu d'enfer".  

"Un feu d'enfer" évoque la vie de deux mutilés de guerre, Corses, qui se retrouvent gardiens du phare de la Vieille, en mer d'Iroise. Ce secteur est surnommé "l'enfer", et c'est bien un calvaire que vont vivre ces "gueules cassées".


Au lendemain de la Première Guerre mondiale, des centaines de milliers de mutilés tentent de retrouver une place dans la société civile. Débordé, l'Etat français n'a d'autre choix que de créer en urgence une loi qui leur réserve des postes dans l'administration. 

C'est ainsi que Charles Mondoloni, un jeune Corse d'à peine 25 ans, obtient un poste de gardien de phare à la pointe du Raz.

Sans expérience, fortement handicapé, il se voit pourtant confier la surveillance de l'un des phares en mer les plus importants et les plus dangereux de la pointe bretonne.

Redoutant un drame, l'administration locale s'oppose en vain à sa venue... "Cela fait quatre ans que cette histoire m'accompagne. C'est un rêve... qui parfois prend la forme d'un cauchemar" explique Olivier Chasle, le réalisateur.

Durant ces quatre années, le réalisateur fait d'autres choses, tourne d'autre films et amasse de la documentation, avec une phrase dans la tête: « Jusqu'à la fin de ses jours, mon père a cherché l'air... ».

C'est le fils de Charles Mondoloni, Dominique, qui le dit. Son père a en effet vécu dans "l'enfer" de la mer d'Iroise, après avoir perdu 30% de sa capacité pulmonaire dans les tranchées.

"Pour ces mots, pour cette souffrance endurée, je me suis promis de raconter cette histoire et de rendre hommage à cet homme" explique le réalisateur.

C'est chose faite avec ce documentaire, racontant le calvaire de Charles Mondoloni et de son collègue, Ferraci.

Un documentaire qui loin du fait divers, interroge la société d'après-guerre et la place qu'elle réservait aux "gueules cassées".

Ce documentaire a été diffusé sur FR3 Bretagne et FR3 Corse le lundi 16 avril.
Réalisation Olivier Chasle, durée : 52 min 04.