Les NEWS du site
Intérieur de phare: les Roches-Douvres.
12-Nov-2020

La galerie des bustes.
8-Nov-2020

Les bateaux en bouteilles par Richard Cummins.
2-Nov-2020

Lanvaon
28-Nov-2020
Mise à jour du phare

Hourtin
28-Nov-2020
Mise à jour du phare

Antifer (2)
23-Nov-2020
Ajout d'un nouveau phare

Heve (2)
20-Nov-2020
Ajout d'un nouveau phare

Heve (1)
19-Nov-2020
Ajout d'un nouveau phare

Fatouville
18-Nov-2020
Ajout d'un nouveau phare

Quillebeuf
17-Nov-2020
Ajout d'un nouveau phare

Roque (la)
17-Nov-2020
Ajout d'un nouveau phare

Tancarville
16-Nov-2020
Ajout d'un nouveau phare

Jetee Est
14-Nov-2020
Ajout d'un nouveau phare





Les Sentinelles des Mers

Par Guy Detienne


Le phare des Roches-Douvres.

Le phare des Roches-Douvres se trouve à environ 20 milles au nord de Bréhat, dans la Manche.
C’est ainsi le phare le plus éloigné des côtes.

Le premier phare a été mis en service en 1869. C’était un phare métallique.
Cette « tour infernale » , comme disaient les gardiens, a sauté en aout 1944.

Un second phare a été construit entre 1950 et 1954. C’est un grand bâtiment ovoïde de 5 étages en granit.
La tour a une hauteur de 37 m et son sommet culmine à 60 m.
Il est automatisé depuis 2000.

Un agrandissement de chaque photo est possible par un click de souris.

La visite du phare.
Le phare est constitué de 5 niveaux, en incluant la cave.
On accède au premier étage par un escalier extérieur.


Le sous sol.

Le sous-sol est destiné aux citernes d’eau et de fioul.



Le premier étage.

Le premier étage comprenait la salle des machines et les réserves.
Actuellement, il sert de rangement pour les batteries. Ceux-ci assurent la transmission des données.
Elles sont rechargées par les panneaux solaire et l’éolienne.








Le troisième étage.

Etage de l’atelier et du bureau.



La quatrième étage.

Le quatrième étage est la partie vie avec la cuisine équipée, les sanitaires et deux chambres pour les gardiens.
Grand confort pour les gardiens, ils ont même le chauffage central.






La cinquième étage.

Etage réservé aux chambres pour les invités. Chaque chambre a sa couleur.



Les panneaux solaires.

Sur le toit, au dessus du dernier étage, les panneaux solaires ont été disposés.


L'escalier..

Escalier en colimaçon.



La chambre de veille.

L’escalier mène à la chambre de veille.
Les batteries sont destinées à l’alimentation de la lampe se trouvant dans la lentille et celle de la lampe de secours.






La lanterne.

La lanterne avec sa lentille de Fresnel et la lampe de secours.
L'optique est double et elle a une focale de 0,30 m. Elle est montée sur une cuve à ain d'huile.
Sa portée est de 24 milles et le plan focal est à une hauteur de 60.




L'antenne de télécommunication.


Remerciements.
Ces photos ont été prises le 25 aout 2009.

Madame Edwige Decoux-Lefoul, romancière, a été invitée par le responsable des « Phares et Balises » de Lézardrieux.

Elle a pu visiter les lieux durant la présence du personnel.

Cette visite lui a permis de s’imprégner de l’ambiance du phare afin de la retranscrire dans son roman.


La maison d'édition qui a édité ce livre n'existe plus.
Madame Edwige Decoux-Lefoul en posséde quelques exemplaires. Vous pouvez la contacter en passant par son site.

Je la remercie pour m’avoir permis de réaliser cette page.